Le Comité organisateur de l’élection du chef (COEC) s’était engagé à surveiller l’évolution de la situation au sujet des répercussions de la COVID-19 sur la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada.

Le COEC devait répondre à deux questions :

1-Si la course à la chefferie pouvait être menée dans le respect des dispositions de la constitution du Parti conservateur du Canada.

2-S’il était possible sur le plan opérationnel de procéder selon le calendrier annoncé.

La constitution est précise : un scrutin postal est requis pour la tenue de cette élection. Même si les membres du PCC peuvent voter en toute sécurité à la maison, les mesures de confinement en raison de la COVID-19 auront une incidence sur les procédures reliées au scrutin postal. Notamment, un scrutin postal exige le rassemblement de nombreuses personnes au même endroit afin de contrôler les exigences liées au vote et le traitement des bulletins de vote.

La sécurité et la santé des bénévoles sont au sommet des préoccupations du COEC et du personnel.

Le personnel du parti a conclu qu’il serait possible de mettre en place des mesures pour atténuer ces préoccupations, mais qu’il faudrait retarder la date de l’annonce si les mesures de confinement actuelles dans de nombreuses provinces étaient maintenues dans les prochaines semaines et les prochains mois. Une autre incertitude concernait Poste Canada et les mesures que la société d’État devra mettre en place dans les prochaines semaines et leur impact sur les normes de livraison du courrier.

Considérant que toutes les entreprises non essentielles sont maintenant fermées en Ontario et au Québec, y compris notre Bureau national, le COEC considère qu’il n’est plus possible de respecter les délais prescrits pour traiter les adhésions et les dons faits au parti, également pour imprimer, traiter et faire le compte des bulletins de vote à temps pour l’annonce du 27 juin 2020. Ainsi, la course à la chefferie est suspendue jusqu’à ce que nous ayons une meilleure idée du retour à une situation qui nous permettra de gérer de façon appropriée la course.

Le COEC continuera de surveiller l’évolution de la situation et se réunira régulièrement pour discuter des options à sa portée. Le 1er mai 2020 est le moment retenu pour procéder à une réévaluation complète des dates et du temps requis pour achever la course, aux termes des dispositions de la constitution du PCC.

Jusqu’au 1er mai 2020, la collecte de fonds des candidats à la direction est suspendue. Le parti ne traitera pas les dons dirigés et encourage les candidats vérifiés à s’abstenir de contacter les membres du parti avant que la décision soit prise le 1er mai prochain.

En raison de cette décision, les débats prévus sont annulés. Le COEC examinera la possibilité de les reporter à une autre date et peut-être même en ajouter des nouvelles. Le congrès prévu à la fin de juin est également annulé.

Considérant la présente suspension de la course, la date limite pour devenir membre du PCC est reportée au 15 mai 2020.

La présente décision n’a pas d’incidence sur les délais précédents : les délais pour entrer dans la course et pour devenir candidat vérifié sont maintenus.